Les monuments religieux

Historique de quelques monuments religieux de la commune de Bois-de-Céné

Statue de Jeanne d’Arc

Située sur la route du Chiron Reculeau à 2 Km du bourg, c’est un monument privé, élevé par une famille de la commune en hommage à la réconciliation de deux frères. Erigée en pleine campagne le long de la route qui menait à leur domicile “la Jeanne d’Arc”, comme on a coutume de l’appeler, est entourée d’un petit mur de pierres et de parterres.

En 1996, pour un pari, un soir dans une cave, deux Cénéens décident de la restaurer. Pour cela, avec l’aide de la commune, ils font  appel à la Maison Familiale de Saint -Jean-de-Monts.

Après un bon décapage réalisé par une entreprise, les élèves-peintres de la Maison Familiale sous la direction et les conseils de leur professeur de peinture ont procédé à la réfection de la statue.

La communauté chrétienne a procédé à l’inauguration de cette statue au cours d’une cérémonie religieuse en présence des membres du clergé, de la municipalité et de la famille.

L’après-midi, une fête traditionnelle de village avec jeux anciens : course à l’oeuf, tir à la corde, course de sac, grimper au mât de cocagne, concours de chant (radio-crochet) ont permis aux habitants de la commune de se retrouver et de renouer avec des coutumes anciennes. Gaufres grillades, bar ont contribué à la convivialité. Un feu de joie, feu de la St Jean, avec danses maraîchines a terminé la soirée.

Le Sacré Coeur

Mise en place en 1934, à la fin d’une mission, la statue du Sacré Cœur a été érigée à l’angle des routes de Machecoul et de Paulx. Les moyens mis en place à cette époque étaient impressionnants de même que les arcs de triomphe installés sur le parcours de la statue entre l’église et sa place actuelle. La statue portée par de nombreux hommes avait été hissée au moyen d’une poulie sur son piédestal.

En 1999, la municipalité et la paroisse se sont unies pour procéder à sa restauration. Lors de la dépose, c’est une grue d’une entreprise cénéenne qui l’a descendue et à l’intérieur, on a trouvé encore intacte la liste des familles qui avaient participé à son installation, soit 406 familles y compris les prêtres de la paroisse de même que les missionnaires qui avaient prêché la mission. Après sa restauration, la statue a été remontée et depuis, elle veille sur l’entrée de l’agglomération. L’original de l’historique a été replacé à l’intérieur de la statue et les participants à la restauration y ont été ajoutés.

La soirée du 27 juin s’est elle aussi terminée par une petite fête sur le terrain de sport tout proche.

La Croix des Guignards

Située en plein marais à la croisée des étiers, son historique reste mystérieux. Elle s’élève les pieds dans l’eau, aucune inscription ne précise la date de son installation. Le lieu-dit ferait penser à l’hommage de joyeux lurons… Cette croix a-t-elle été érigée en hommage à leur sauvetage un soir de fête? Est-elle là en simple témoignage d’une foi fortement ancrée en ces lieux éloignés?

Les intempéries ont eu raison de son socle et un beau matin, c’est dans l’étier qu’on l’a retrouvée. Alors les animateurs et les élèves de l’Outil en Main se sont mobilisés et pour cette journée du Patrimoine 2013, elle a retrouvé sa place à quelques mètres de son lieu d’origine.

La motte féodale

Datant de l’époque où les seigneurs de La Garnache dominaient la région, le tumulus à l’entrée ouest de la commune, permettait de surveiller les Normands qui arrivaient du Port La Roche. Un château de bois ou une tourelle devait alors occuper le point le plus élevé…

  • Vers 1876, arboré de chênes verts, en partie détruits lors de la tempête de 1972, ont été replantés, donnant de l’importance à cet édifice.
  • Depuis longtemps une Vierge occupe son sommet, la statue actuelle était à l’origine derrière l’église. Une croix de granit, occupant la partie droite de la route de Bouin a été transférée à son pied dans les années 70.
  • Point fort à l’entrée ouest du bourg, la Motte féodale, elle a résisté, alors que la villa gallo-romaine, située en face a laissé sa place à des constructions.
  • En 2017, la Ste Vierge a été restaurée par les services municipaux afin de lui redonner de la grandeur. La Motte féodale a reçu, elle aussi,  un rafraîchissement.

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×